Bières La Lorette

QUELLE EST NOTRE DEMARCHE ?

La valorisation du savoir faire français
Parce que nous souhaitons participer à la valorisation des savoirs faire locaux, nous travaillons avec de nombreux fournisseurs du Nord-Est de la France. Les céréales sont issues des plaines agricoles françaises avant d'être maltées par une malterie de l'Aube. Les variétés de houblon proviennent exclusivement d'une coopérative d'Alsace. Les levures nous sont fournies par une entreprise du Nord.

Faire connaître les bières oubliées
Les lectures que nous avons pu faire sur la bière nous ont appris que la période de la Belle Epoque a permis un formidable élan de la diversité du patrimoine brassicole, notamment grâce à l'amélioration des procédés de brassage et à la découverte des levures par Louis Pasteur un peu plus tôt en 1857. Cette diversité s'explique car la bière fait partie des traditions nationales de nombreux pays du Vieux Continent. De cette manière, de nombreux genres de bière émergent et font le bonheur des populations de l'époque en étant durablement inscrits dans les usages et les coutumes. Entre les deux guerres, cette diversité s'étoffe légèrement mais c'est après la seconde guerre mondiale que de nombreux styles de bière disparaissent au profit de l'industrialisation et de l'homogénéisation du produit.

Aujourd'hui, notre initiative est de faire connaître ces genres de bière oubliées pour redonner vie à la diversité brassicole de la Belle Époque.


QUELLES SONT NOS ORIGINES

Octobre 2013, la Brasserie des Lorettes naît dans le garage d’une maison de Cormontreuil, petit village situé à l’extérieur de Reims, dans la Marne. Passionnés de bière depuis de longues années, mais encore étudiants, l'envie nous est venue de brasser notre propre recette en amateur. Nous devions créer une bière à notre goût et à notre image, fidèles à nos valeurs et à notre amitié, une vraie bière de copains. Cette initiative s’est également accompagnée d’un constat : pourquoi ne classifier les bières que par leur couleur ? N’y-a-t’il que la couleur comme différence parmi toutes les bières blondes, brunes ou ambrées ? Il fallait appeler et rappeler la bière par sa véritable classification.

Après l’achat d’un petit kit de brassage et d’une cuve de 40 litres, les premiers essais sont laborieux mais s’améliorent brassin après brassin. Destinée d’abord à notre consommation personnelle, notre bière commence à arriver chez famille et amis car il y a un véritable plaisir pour nous de partager le fruit de notre travail et de nos recherches. Le mot se propage assez vite et notre entourage nous sollicite régulièrement pour tester nos expérimentations. De notre côté, nous profitons de cet engouement pour prendre en compte les critiques et améliorer sans cesse nos petites recettes.

Après plusieurs brassins particulièrement concluants, nous sommes poussés par notre entourage à la commercialiser. D'abord peu enjoués par cette perspective, il fallait se rendre à l’évidence : nous devions faire partager la Lorette au plus grand nombre. Chacun de nous ayant une activité principale, nous nous sommes tournés vers Valery MASCLAUX, artisan brasseur situé à Berméricourt, proche de Reims avec qui nous brassons les recettes originales de la bière La Lorette. Notre première cuvée officielle, baptisée “Gold Saison”, voit le jour en novembre 2016. Aujourd'hui, le garage de Cormontreuil où est née notre initiative reste le laboratoire de la brasserie et c'est dans ce même lieu que nous continuons à brasser pour expérimenter, élaborer et tester de nouvelles recettes.


POURQUOI AVOIR CHOISI LA LORETTE ?

Nos recherches et nos recettes nous font revenir dans les années 1880, période de la Belle Epoque que nous affectionnons particulièrement. Nous tombons régulièrement sur des visages de femmes, notamment sur celles des “Gibson Girls”, dépeints comme l’idéal féminin de cette époque outre-atlantique. Désireux de conserver l’image française de nos bières, nous relisons Emile Zola et sa célèbre série des Rougon Macquart. En quête d’inspiration, nous remarquons que l’auteur désignait son héroïne Nana comme étant une Lorette, femme de joie de l’époque habitant le quartier de Notre Dame de Lorette, à Paris.

Chacune de nos cuvées allait porter un visage de Lorette différent, portrait représentatif de toute cette époque et de cette classe sociale. Mais chaque visage représente également les recherches effectuées pour comprendre et réinterpréter chaque style de bière “La Lorette”.

 
Voir le pied de page