Poivron vert-/500g

Nos légumes sont cultivés naturellement en jardin ou sous serre sans pesticides (terme générique qui rassemble les insecticides, les fongicides, les herbicides, les parasiticides).

Les poivrons verts et rouges contiennent des quantités variables de plusieurs types d’antioxydants.
Composés phénoliques. Les composés phénoliques sont des substances antioxydantes présentes dans les aliments d’origine végétale. Des flavonoïdes (principalement de la quercétine) ainsi que des dérivés de l’acide hydroxycinnamique ont été quantifiés dans le poivron. Le contenu en flavonoïdes diminue graduellement avec le mûrissement du poivron. Ainsi, il est de cinq à huit fois plus élevé dans les poivrons verts (cueillis avant maturité) que dans les poivrons rouges. Les composés phénoliques sont principalement localisés dans la pelure du poivron qui, heureusement, est couramment consommée.
Caroténoïdes. Les caroténoïdes sont aussi des composés possédant des propriétés antioxydantes. La consommation d’aliments riches en caroténoïdes serait reliée à un risque moindre de souffrir de certains cancers. Les caroténoïdes prédominants du poivron vert sont la lutéine et le bêta-carotène. À titre de comparaison, le poivron vert contiendrait respectivement trois et six fois moins de caroténoïdes que le brocoli et l’épinard (pour un poids équivalent). Les poivrons rouges quant à eux possèdent des contenus élevés en bêta-carotène et en bêta-cryptoxanthine, des composés précurseurs de vitamine A dans l’organisme, ainsi qu’en différentes xanthophylles. Selon le Fichier canadien des éléments nutritifs, le poivron rouge contient aussi du lycopène. Aux fins de comparaison, celui-ci en contient de quatre à cinq fois moins que le pamplemousse rose, un aliment qui en est riche. Au total, les poivrons rouges contiennent près de neuf fois plus de pigments caroténoïdes que les poivrons verts.
Vitamine C. Le poivron se classe parmi les meilleures sources de vitamine C. Le contenu en cette vitamine augmenterait durant le mûrissement du poivron et serait environ deux fois plus élevé dans les poivrons rouges que dans les verts, qui n’ont pas atteint leur pleine maturité. La vitamine C possède des propriétés antioxydantes et pourrait être en partie responsable des effets bénéfiques associés à une consommation élevée de fruits et légumes. Dans une étude, la consommation d’environ 80 mg de vitamine C sous forme de soupe aux légumes (500 ml, contenant des tomates, des poivrons et des concombres) pendant 14 jours a augmenté les concentrations de vitamine C dans le sang en moyenne de 24 %10. Un tel apport en vitamine C correspond à environ 125 ml de poivron vert ou 70 ml de poivron rouge ou jaune. Ces résultats ont démontré qu’une augmentation des taux de vitamine C dans le sang (et potentiellement d’autres composés actifs) contribuait à diminuer l’oxydation et l’inflammation dans l’organisme, un effet protecteur contre l’apparition de certaines maladies dégénératives associées au vieillissement.
Cancer. Une attention particulière a été portée aux effets potentiellement anticancer du poivron. En effet, des extraits de poivron ont permis d’inhiber la formation ou l’action de certains composés cancérigènes (comme les nitrosamines) in vitro. De plus, une étude a démontré que la consommation de poivrons et d’autres légumes pourrait diminuer le risque d’être atteint d’une tumeur au cerveau (dont les nitrosamines pourraient être une des causes). Les composés antioxydants du poivron (dont la vitamine C et les caroténoïdes) pourraient en partie expliquer les résultats obtenus, mais davantage de recherches sont nécessaires afin d’identifier précisément les principes actifs et de mieux comprendre les mécanismes en cause.

Excellente source Vitamine C. Le poivron est une excellente source de vitamine C. Le rôle que joue la vitamine C dans l’organisme va au-delà de ses propriétés antioxydantes; elle contribue aussi à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives. De plus, elle protège contre les infections, favorise l’absorption du fer contenu dans les végétaux et accélère la cicatrisation.

Excellente source Vitamine A. Le poivron rouge bouilli et égoutté est une excellente source de vitamine A pour la femme et une bonne source pour l’homme, leurs besoins étant différents. Le poivron rouge cru en est une bonne source pour la femme et une source pour l’homme. La vitamine A est l’une des vitamines les plus polyvalentes, participant à plusieurs fonctions de l’organisme. Entre autres, elle favorise la croissance des os et des dents, maintient la peau en santé et protège contre les infections. De plus, elle joue un rôle antioxydant et favorise une bonne vision, particulièrement dans l’obscurité.

Bonne source Vitamine B6. Le poivron rouge cru est une bonne source de vitamine B6 tandis que le poivron rouge bouilli et égoutté, le poivron vert et le poivron jaune en sont des sources. La vitamine B6, aussi appelée pyridoxine, fait partie de coenzymes qui participent au métabolisme des protéines et des acides gras ainsi qu’à la synthèse (fabrication) des neurotransmetteurs (messagers dans l’influx nerveux). Elle contribue également à la fabrication des globules rouges et leur permet de transporter davantage d’oxygène. La pyridoxine est aussi nécessaire à la transformation du glycogène en glucose et elle contribue au bon fonctionnement du système immunitaire. Cette vitamine joue enfin un rôle dans la formation de certaines composantes des cellules nerveuses et dans la modulation de récepteurs hormonaux.

Source Manganèse. Le poivron vert et le poivron jaune crus sont des sources de manganèse pour la femme. Le manganèse agit comme cofacteur de plusieurs enzymes qui facilitent une douzaine de différents processus métaboliques. Il participe également à la prévention des dommages causés par les radicaux libres.

Source Cuivre. Le poivron vert cru ou bouilli et égoutté, le poivron rouge bouilli et égoutté et le poivron jaune cru sont tous des sources de cuivre. En tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.

Source Vitamine B2. Le poivron rouge cru est une source de vitamine B2, aussi connue sous le nom de riboflavine. Tout comme la vitamine B1, elle joue un rôle dans le métabolisme de l’énergie de toutes les cellules. De plus, elle contribue à la croissance et à la réparation des tissus, à la production d’hormones et à la formation des globules rouges.

Source Vitamine B3. Le poivron rouge et le poivron jaune crus sont des sources de vitamine B3 pour la femme. Appelée aussi niacine, la vitamine B3 participe à de nombreuses réactions métaboliques et contribue particulièrement à la production d'énergie à partir des glucides, des lipides, des protéines et de l'alcool que nous ingérons. Elle collabore aussi au processus de formation de l’ADN, permettant une croissance et un développement normaux.

Source Acide pantothénique. Le poivron rouge cru est une source d’acide pantothénique. Aussi appelé vitamine B5, l’acide pantothénique fait partie d’un coenzyme clé nous permettant d’utiliser de façon adéquate l’énergie présente dans les aliments que nous consommons. Il participe aussi à plusieurs étapes de la synthèse (fabrication) des hormones stéroïdiennes, des neurotransmetteurs (messagers dans l’influx nerveux) et de l’hémoglobine.

Source Folate. Le poivron jaune cru est une source de folate. Le folate (vitamine B9) participe à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges. Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN), dans le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire, ainsi que dans la cicatrisation des blessures et des plaies. Comme elle est nécessaire à la production des nouvelles cellules, une consommation adéquate est primordiale durant les périodes de croissance et pour le développement du foetus.

Source Vitamine K. Le poivron vert est une source de vitamine K. La vitamine K est nécessaire pour la synthèse (fabrication) de protéines associées à la coagulation du sang (autant à la stimulation qu’à l’inhibition de la coagulation sanguine). Elle joue aussi un rôle dans la formation des os. En plus de se trouver dans l’alimentation, la vitamine K est fabriquée par les bactéries présentes dans l’intestin, d’où la rareté des carences en cette vitamine.

500g

Poivron vert-/500g


Non disponible actuellement

Dans la catégorie Légumes


La Ferme Du Pont propose également


  
Voir le pied de page