Distillerie Du Centre

Un peu d'histoire:
Fondée en 1789, la Distillerie du Centre est la dernière héritière d’une longue tradition limougeaude.
En effet, pendant près de deux siècles, Limoges fut la ville des distilleries.
Important carrefour d’échanges, elle recevait aisément Cognac, Armagnac, Rhum, vins de liqueur, sucre de canne, fruits, plantes et épices, indispensables à la fabrication des nombreuses spécialités.
Possédant en grande quantité les chênes pour fabriquer les fûts, une eau pure et savoureuse, une main d’œuvre experte et créative, Limoges a vu ainsi se développer et prospérer, à côté de la Porcelaine, une nouvelle activité.
Ainsi, de 1780 à 1930, il y avait en permanence plusieurs dizaines de distilleries à Limoges.
En 1900, par exemple, il y en avait encore 48. Et aujourd’hui, il n’en reste qu’une !
Installée sur son site actuel depuis 1860, la Distillerie du Centre a toujours fait de la rigueur dans la sélection de ses matières premières et de la qualité de ses fabrications le fondement de sa renommée, ce qui lui valut d’être récompensée tout au long de son histoire, et notamment lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1900, où elle fut classée Hors Concours et nommée Membre du Jury, distinction suprême !
Perpétuant l’art et les recettes des Maîtres Liquoristes d’antan, distillant toujours dans ses alambics du 19ème siècle, la Distillerie du Centre est aujourd’hui un défi au temps et au modernisme.
« Minutieusement élaborés dans le secret de nos chais, nos liqueurs et apéritifs naturels aux fruits et aux plantes témoignent de notre savoir-faire. »
Depuis sa récente ouverture aux liqueurs et apéritifs, en 2008, le Concours Général Agricole de Paris a décerné plusieurs brillantes distinctions à nos fabrications :
- Médaille d'Or à notre Vin de Feste en 2010,
- Médaille d'Argent à notre Liqueur de Châtaigne en 2008 et 2012,
- Médaille d'Argent à notre Pastis Panazô en 2012.
En 2009, la Distillerie du Centre a reçu le label national « Entreprise du Patrimoine Vivant », décerné par le Ministère de l’économie, des finances et de l’emploi, reconnaissance « d’un savoir-faire rare, renommé ou ancestral ».

Pierre Nouhaud,
Maître Artisan, Distillateur - Liquoriste


Ce producteur n'est pas encore distribué par un locavor
Ouvrir un locavor

  
Voir le pied de page