Safran de ste foy

Production de Safran, en stigmates (pour sublimer vos plats et pâtisseries), produits safranés élaborés par nos soins (confitures, moutardes, miel, etc…)

Vente de bulbes avec aide personnalisée à la plantation (pour consommation personnelle ou pour gros producteurs)

Vente sur place aux professionnels, aux particuliers ou par correspondance 

Visites touristiques sur le site de production en groupes et individuelles sur rendez–vous (floraison en octobre).

NOTRE EXPLOITATION

Notre exploitation familiale se trouve nichée au cœur du Brionnais, berceau de la très réputée viande charollaise (Saône et Loire) sur le Mont Heurgues, a 550 m d’altitude en bourgogne du sud, dans un écrin de verdure ou il fait bon vivre et  où la nature est encore respectée.

Créée en 2010 avec la volonté de produire un safran de terroir de grande qualité, notre exigence est de respecter le savoir-faire ancestral.

Notre exploitation se trouve entre ROANNE et MACON, près de CHAROLLES, PARAY-LE-MONIAL et à deux pas du très célèbre marché aux bestiaux de SAINT CHRISTOPHE EN BRIONNAIS (vieux de plus de 500 ans !)

"HISTOIRE D'UNE PASSION QU’IL AIME A PARTAGER"
D'après Fabienne Croze ecoutetplume.com

"... Frédéric Bonnelles a développé, depuis l’enfance, une passion pour une fleur, précieuse entre toutes : le Safran. D’après l’analyse spectrométrique de son produit, celui qu’il cultive remplit –et de loin- toutes les conditions pour être un des meilleurs, avec un taux de crocine record de 321 contre moins de 250 pour les meilleurs safrans du Maroc, d’Iran ou d’Espagne. Comme pour les grands Bourgognes, il y a des conditions requises pour être dans l’excellence. La crocine –et son pourcentage contenu dans le crocus- est la principale molécule responsable de la couleur jaune-orange d’or du safran, caroténoïde à l’origine de son pouvoir exhausteur de goût -et de ses vertus médicinales. Le pourcentage de crocine est, en effet, avec le sol et la conduite de la culture, un des facteurs clé de la qualité du safran. Le safran contient plus de 150 composés volatils et aromatiques (on remarquera les termes utilisés, similaires, encore une fois, à ceux des grands vins. Comme pour les grands Bourgogne, le safran aime les nuits fraîches et les journées claires. Il aime l’altitude, particulièrement la semi montagne –celle de Laugère -550 mètres- au Mont Heurgues- où il pousse, lui convient parfaitement. Laugère est « Le lieu où l’on cultivait l’épeautre », l’ancêtre du blé. C’est une terre de référence quant aux cultures traditionnelles. Le safran est une plante magique, utilisée aussi bien dans la gastronomie qu’en médecine. Il aime les terres caillouteuses, pas trop lourdes. Le vent, omniprésent sur cette ligne de crête, lui est favorable : il évite la pourriture (encore une fois, comme pour les vins de Bourgogne !)

Entre la méticulosité, le savoir-faire, le respect de la nature, de Frédéric Bonnelles –qui ont ébloui tout son voisinage lorsqu’il s’est lancé dans cette délicate culture- et la notion de terroir –celui du sud de la Bourgogne-, la boucle est bouclée. La notion de Terroir n’est, en effet, pas un vain mot en ce lieu quelque peu sauvage, peu peuplé – non pollué – : les truites dans la Loire, qui coule à quelques encablures, les nombreux rapaces qui le survolent, les vers luisants, nombreux, eux aussi, en été, sont un signe incontestable de la pureté de l’atmosphère au Mont Heurgues. Par ailleurs, avant de commercialiser le produit, tel quel ou transformé par les soins de toute la famille, il a testé force recettes avec un restaurateur. Généreusement, il les offre, roulées dans le tube protecteur dans lequel se love le précieux pistil, quelques conseils à l’appui, à ceux qui achètent le rouge filament"

Fabienne Croze ecoutetplume.com


Ce producteur n'est pas encore distribué par un locavor
Ouvrir un locavor

Quelques produits proposés


  
Voir le pied de page